Nymphoplastie

Durée

1h00

Anesthésie

Locale ou générale

Hospitalisation

Ambulatoire

Convalescence

10 jours

L’hypertrophie des petites lèvres apparaît le plus souvent à la puberté mais peut survenir chez certaines femmes après un accouchement ou suite à une pratique sportive intensive (vélo, cheval). Lorsque les petites lèvres font saillie et dépassent de la fente vulvaire, elles sont responsables d’une gêne tant esthétique que fonctionnelle et entrainent des douleurs et irritations aux rapports sexuels, à l’habillement et pendant le sport. La nymphoplastie ou labioplastie est la chirurgie de réduction des petites lèvres. La nymphoplastie permet de réduire la taille de petites lèvres proéminentes et de corriger une asymétrie. Un excès de peau au niveau du capuchon clitoridien peut également être corrigé lors de la nymphoplastie, pour des raisons esthétiques ou fonctionnelles. Cette intervention peut être réalisée seule ou associée lipofilling des grandes lèvres, pour restaurer l’harmonie du sexe féminin et retrouver son intimité.

DESCRIPTION

À qui s'adresse
la nymphoplastie ?

La nymphoplastie est une chirurgie esthétique et réparatrice qui peut s’envisager chez la femme dès 18 ans, sans limite d’âge des patientes.

Cette chirurgie intime n’a aucune conséquence négative sur la vie sexuelle, ni sur les grossesses et accouchements futurs. Elle est prise en charge en partie par l’assurance-maladie.

Avant l'intervention

Si vous envisagez de réaliser une nymphoplastie, vous rencontrerez le Dr Pouzet au cours de deux consultations pré-opératoires.

Elle vous expliquera en détail l’intervention, les suites opératoires, les complications possibles et répondra à l’ensemble de vos questions dès la première consultation.

Si la chirurgie est réalisée sous anesthésie générale, vous verrez l’anesthésiste lors d’une consultation pré-opératoire, il vous précisera les traitements à arrêter avant de vous faire opérer et vous prescrira un bilan sanguin lors du RDV. L’épilation du pubis n’est pas obligatoire avant l’intervention de chirurgie des petites lèvres.

Le tabac est à arrêter un mois avant et un mois après la chirurgie.

L'intervention

La nymphoplastie, permet de réduire la taille des petites lèvres et d’en corriger une asymétrie en enlevant l’excès de peau, selon différentes techniques chirurgicales : incision longitudinale d’un fuseau cutané le long de la petite lèvre ou résection d’un triangle de peau excédentaire dans sa partie centrale.

Le choix de la technique dépend de l’anatomie vulvaire et des envies de chaque patiente. Il est par ailleurs possible de réaliser cette chirurgie sous anesthésie locale ou générale.

Après exérèse de l’excédent de peau, la suture cutanée à l’aide de fils résorbables permet de retrouver des petites lèvres harmonieuses, avec des cicatrices vulvaires très peu visibles. Une hypertrophie du capuchon du clitoris peut également être corrigée dans le même temps que la chirurgie des petites lèvres, pour des raisons esthétiques ou pour améliorer les sensations lors des relations sexuelles.

La nymphoplastie peut être combinée au comblement d’une atrophie des grandes lèvres, qu’elles soient vidées par un amaigrissement ou le vieillissement (ménopause), pour réaliser un véritable rajeunissement vulvaire par injection de graisse.

Après l'intervention

La nymphoplastie est une intervention fiable dont les suites post-opératoires sont simples.

La sortie est envisagée le jour de l’intervention (ambulatoire). Une période de convalescence de 7 à 10 jours selon votre activité professionnelle est recommandée car les premiers jours peuvent être marqués par l’apparition d’un oedème et d’ecchymoses au niveau génital, rapidement résolutifs.

L’intervention chirurgicale est peu douloureuse, des antalgiques vous seront prescrits par votre chirurgien. Lors de cette convalescence, il est conseillé de porter des habits amples (robe, jupe, pantalon peu serré, sous-vêtements en coton) pour éviter tout inconfort et de réaliser une toilette intime après les mictions.

Les fils de sutures se résorbent habituellement sous 15 jours, temps nécessaire à la cicatrisation, sinon leur ablation sera faite en consultation.

Le résultat sera visible dès le premier jour post-opératoire, mais il faut attendre 3 mois pour que l’oedème se résorbe et avoir le résultat final. La pratique de toutes activités physiques et sportives est déconseillée pendant 6 semaines notamment équitation, cyclisme… qui majorent le risque de frottement. Il est également conseillé de patienter 6 semaines pour la reprise d’une activité sexuelle. Les douches sans pansements sont autorisées dès le lendemain de l’intervention. Les bains sont en revanche déconseillés pendant 4 semaines.

Un suivi post-opératoire régulier sera planifié avec le Dr Pouzet.

En complément, consultez le fiche
d’informations de la Société Française
de la Chirurgie Plastique, Reconstructrice
et Esthétique (SOFCPRE) concernant
l’intervention de la nymphoplastie.

FAQ

Les réponses
aux questions fréquentes

Non, après la nymphoplastie, il n’y a pas de récidive d’hypertrophie des petites lèvres.

Il est conseillé de ne pas avoir de rapports sexuels dans 6 semaines après l’intervention (période de cicatrisation). Par la suite, les rapports sont autorisés, sans précaution particulière. Une légère perte de sensibilité peut être constatée dans certains cas.

La nymphoplastie n’altère pas la virginité car ne touche pas l’hymen.

C’est possible mais il est conseillé d’attendre 6 mois après l’accouchement avant d’envisager la chirurgie.

Exterieur clinique jules verne
LES +

D’autres informations
pourraient vous intéresser

Présentation du Docteur Pouzet

Les tarifs des interventions

Prise de rendez-vous en ligne

Poser une question au Docteur Pouzet

Besoin d’un renseignement ?
Contactez-nous.

Le secrétariat du Dr. Pouzet vous répondra dans les meilleurs délais.